"Le bonheur de vieillir" sur Arte

vendredi 17 octobre 2014
  • Affiche le bonheur de vieillir
Le grand âge peut-il être porteur de nouvelles promesses ? C’est au travers du témoignage de 6 octogénaires que le film "Le bonheur de vieillir" tente de répondre à cette question. A découvrir ce soir sur Arte...

"Regardé de loin et appréhendé de l’extérieur, le vieillissement effraie. Pourtant en écoutant ceux qui la vivent, la vieillesse ne peut être réduite à l’altération du corps. Alors que le physique tend vers moins de mobilité, l’esprit ne développe-t-il pas plus de souplesse ? Le grand âge est-il porteur de nouvelles promesses ?"'

C’est sur ces propos que le film documentaire "Le bonheur de vieillir" pose ses bases. A travers le témoignage de six octogénaires, le film de Ludovic Virot tend à dévoiler le quotidien de ces personnes, "leurs tentatives de s’adapter aux difficultés physiques et d’accepter les désirs qui changent".
En intégrant la dimension humaine tout au long de son œuvre, le réalisateur a souhaité montrer la vieillesse dans son côté positif et authentique, le tout en accompagnant les spectateurs à réfléchir sur les conditions liées à la vieillesse et sur le bien vieillir.

Ces 6 vieux-là nous accueillent sans détour avec beaucoup de simplicité dans leur quotidien. Ils parlent d’eux, de leur corps, de leur histoire personnelle, de leurs craintes, des incertitudes de l’avenir et tout simplement du fait de devenir "vieux". 

A la fois touchant, parfois drôle et avec une grande sincérité, ce documentaire ne vous laissera pas insensible.

Retrouvez "Le bonheur de vieillir" ce soir sur Arte à 23h10. Ensuite, le film sera disponible pendant 7 jours en replay sur le site de la chaîne.

La bande-annonce à découvrir :

A noter :
En gironde, à Bordeaux, l'ASEPT Gironde avait organisé une projection de ce film en mars 2013. La séance avait été suivie d'une conférence animée par Jean-Jacques Amyot, directeur de l’Oareil et psychologue.
Retrouvez toutes les actions menées par l'ASEPT en Aquitaine dans notre rubrique "Préserver votre capital santé".


Commentaires (0)